Les danses de tradition européenne/"d'importation"

1) Les grandes danses du bal du XIX° Siècle :

 - La contredanse existe eepuis le XVIII° siècle : Les couples sont disposés sur deux rangs, jusqu'à 20 couples en vis à vis.

- Le quadrille met en mouvement 4 couples, disposés en carré.

- La polka : arrivée en 1844 dans les bals où domine la valse et quadrilles, elle fait aussitôt fureur.polka-piquee.jpg

                  C'est une danse dynamique, au rythme binaire, simple à apprendre contrairement à la valse et aux quadrilles ;

elle a de multiples variations : glissée, piquée, sautée.

- La mazurka : est une vraie danse polonaise (Chopin en a écrit plusieurs). A trois temps comme la valse, c'est une danse marchée, sautée et tournée.

- La scottisch : origine incertaine à ce jour.

                        son nom signifie "écossaise" mais rien ne permet de lui donner une origine écossaise.

                        sa première orthographe "Schottisch" semble plutôt indiquer une origine allemande, et une partition de l'époque indique "Schottisch, danse nationale allemande".... Musique binaire, pas proches de ceux de la polka, avec glissés et balancés élégants, "Ma tonkinoise" de V.Scotto en est un exemple musical. http://www.youtube.com/watch?v=V6eGM4ij0Ck         

2) Galop, cancan, vers la fin du siècle , boston

- le galop : très dansé dans la première moitié du XIX° siècle sour le nom de "galope"

                 C'est une marche très rapide à pas chassé vers l'avant, couple ouvert, se déplaçant parfois en cercle.

- Le scandale du chahut - cancan, 1836-1900.

                Il apparaît sur scène, à l'Opéra, comme danse "andalouse", la cachucha, à forts mouvements de hanches. Il a un vif succès dans les milieux populaires, étudiants, artistes fréquentant les bals publics.

               Il se danse de façon de plus en plus acrobatique, scandaleuse pour l'époque, jambes levées, robes à mi-mollets : Les interventions de la police viennent sanctionner les "attentats à la pudeur".

              Cette danse deviendra, comme danse de spectacle, chorégraphiée, le fameux "french-cancan".french-cancan.jpg

          http://youtube.googleapis.com/v/SDbFbZCWhj4&fs=1&source=uds&autoplay=1


- Le Boston

                 qui apparait sans bruit vers lafin du Siècle (1880) venu des USA, de rythme ternaire au tempo lent, on l'appelle ausi vale lente, ou valse anglaise et il a un succès prolongé dans les bals.

                 Danse reposante après les valses et les polkas, et pour son élégance et la liberté de déplacement qu'il laisse aux danseurs (contrairement aux tours obligatoires de la valse!).

                 Ce boston de salon, fréquemment dansé avant 1914, va être standardisé en danse sportive sous le nom de valse lente.

3) Naissance du musette

C'est le résultat de la rencontre, en territoire urbain, populaire, parisien, de deux immigrations, avec chacune leur musique traditionnelle :

- 1) l'immigration intérieure auvergnate à Paris :  

      - leurs instruments traditionnels sont la cabrette sorte de cornemuse auvergnate [qui donnera son nom au musette (les cornemuses s'appelaient aussi musette-4.jpgmusettes)] et des grelots attachés à la cheville (les selouts) pour marquer la cadence.

détail sur la cabrette  /http://www.cabrette.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2&Itemid=7

- 2) une autre immigration, étrangre, celle des italiens et de leur accordéon.

Une vraie guerre des bals va avoir lieu entre les deux communautés qui - un "Roméo et Juliette" que se finit bien ! - s'achèvera avec un mariage réunissant deux des grandes familles ennemies.

  L'accordéon s'impose, mais on garde le nom be la cornemuse : La  musette musette-bal-1.jpg

- 3) Et, plus tard, dans la lignée musette : la Java.

       Pure produit de musette : une danse spécifiquement parisienne.

  Reine des bals musette pendant 20 ans, elle véhicule, un peu sur le mode de la plaisanterie, toute une imagerie de voyou, maquereau, prostituée.


Pour clore l'inventaire des danses européennes, il faut citer le paso-doble.

   Marche d'inspiration espagnole, tant par la musique que par les figures inspirées de la corrida avec parfois des échos de flamenco.

4) la Valse

- c'est la grande danse d'origine purement et collectivement européenne (franco-germanique).

- Elle a résisté contrairement aux autres danses du XIX°siècle, aux déferlantes successives des danses venues d' Amérique.

         Tango, Jazz, Latines.

- Elle s'est exportée, métissée, dans des formes comme le tango valse, elle a évolué, sous de nouvelles formes comme :

         Le boston, la valse musette.

- En 1820, la valse a triomphé, partout en Europe. Elle sera la danse reine jusqu'à la fin du siècle ! au secont empire, c'est la danse par excellence, toutes classes sociales et toutes générations confondues.

- L'histoire de l'apogée de la valse est indissociable de celle de la musique viennoise et de la dynastie des Strauss.

   ("le beau danube bleu", "aimer boire et chanter", "valse de l'empereur").

musique du "beau danube bleu" :  http://www.youtube.com/watch?v=SPChu9lF8is

musique et chant de "Aimer, Boire et chanter"http://www.youtube.com/v/hXMrfSnQJek&fs=1&source=uds&autoplay=1

musique danse du "Bal de l'empereur"http://www.youtube.com/v/WB_7pmbiYr8&fs=1&source=uds&autoplay=1

Date de dernière mise à jour : 11/10/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site