Les danses Brésiliennes

II - Danses Brésiliennes

Le BRESIL : un "réservoir" de danses, encore non exportées.

Les disques ont fait connaître ces dernières années les forro, fevro, axe (prononcer aché), capoeira, mais ce sont comme les avant -coureurs d'une immense "réserve".

On se bornera, strictement, à :

- la SAMBA, danse "nationale" brésilienne

   Connue comme telle dans le monde entier par le Carnaval de RIO, et l'une des danses latines tôt arrivée en Europe, (année 20-30),   devenue discipline codifiée de la danse sportie, et dont la popularité dans les bals n'a pas connu d'éclipse.

La Samba est une danse d'origine, noire et urbaine à dominante sacrées, collectives.

Devenue clairement danse de loisir, la samba pratiquée exclusivement dans les quartiers noirs est considérée comme une danse de délinquants, et surveillée (et persécutée) par la police.

La samba, élément dans une politique de construction d'une identité nationale "métisse", va sortir du ghetto noir et du mépris dans les années 30.

La musique de samba commence à se répandre sur les ondes et tend à devenir "musique du Brésil".

En 1936 : première autorisation des Ecoles de Samba au Canaval. (https://www.youtube.com/watch?v=IPEOLAU32zk)

Les Gafiera, bals populaire de RIO :

        amorce du brassage social et naissance de la SAMBA de SALON en couple.

Selon le même processus que la naissance du MAMBO à partir de la rumba, des compositeurs tenteront de combiner :

         samba et jazz américain dans la BOSSA NOVA peu différentes de la samba quant à la danse, elle ne connaîtra pas le succès du mambo.

musique : BOSSA NOVA    https://www.youtube.com/watch?v=n69-VEhVbsk

                  MAMBO             https://www.youtube.com/watch?v=KLfvO9xu8fs

samba congress barcelona 2011 - show 17 - Carlos Bolacha - samba de gafieira

Charles-Guillaume Schmitt & Elena Salikhova samba à l'ADSM (Montmorency le 18 juin 2011)

Date de dernière mise à jour : 16/03/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×